Le scarificateur : un outil de jardinage pratique et efficace

Tous les travaux de jardinage requièrent l’utilisation d’équipements performants et efficaces. Si on a l’habitude de se servir d’une pelle, d’un râteau ou d’une tondeuse à gazon pour entretenir une pelouse, le scarificateur simplifie beaucoup plus les tâches. Son usage est destiné à la fois aux professionnels du jardinage et aux particuliers. Le présent article met en avant les avantages de ce type de produit ainsi que les différents modèles disponibles sur le commerce.

Pourquoi choisir le scarificateur pour le jardinage ?

Utiliser un scarificateur facilite grandement l’entretien de la pelouse. Il aide à éliminer les couches de feutre et de mousse qui s’accumulent sur le sol. L’accumulation de chaumes favorise, en effet, l’apparition de mauvaises herbes ou encore la prolifération bactérienne. D’où l’intérêt de scarifier pour déloger la couche de chaume qui est plus ou moins épaisse. L’objectif est de décompacter, ameublir et aérer le sol. Pour ce faire, il faudra gratter la couche superficielle du gazon. Le matériel possède un couteau métallique en acier.

Cela permet de réaliser des incisions plus ou moins profondes dans le sol entre 5 et 10 mm. Ce type d’opération doit être effectué deux fois par an sur une pelouse qui a au moins deux ans. Concrètement, il faudra l’entamer une fois au début du printemps (après les dernières gelées), puis une autre au début de l’automne avant les premières pluies. Comparé à la tondeuse, le scarificateur permet un travail vertical avec ses lames de couteaux ou des dents en fil de fer. À noter que des lames plus profondes garantissent un travail vigoureux sur les racines.

Comment sélectionner le modèle à acheter ?

Pour trouver le bon modèle de scarificateur, il convient de prendre en compte la superficie à travailler. D’autres paramètres, comme le budget et l’intensité des efforts à déployer pour la scarification, sont également à considérer. Le voisinage ou encore la présence de prises électriques à proximité est aussi à prendre en considération. Certains appareils sont, en effet, plus bruyants que d’autres. Pour un petit jardin, un scarificateur manuel est à privilégier. Pour un jardin de bonne taille et dont la couche de chaume à travailler est raisonnable, il est recommandé d’opter pour un modèle électrique à batterie ou câblé. Pour les professionnels du domaine, un scarificateur thermique s’avère idéal. Ce type d’appareil coûte entre 350 et 700 euros.

Les grands modèles ultra-puissants, quant à eux, coûtent dans les 800 euros, voire plusieurs milliers d’euros. Il ne faut pas hésiter à comparer les différents modèles sur Wizza.fr. Ce site de comparateur se base sur plusieurs critères, comme la nature de l’alimentation, la facilité d’utilisation, le poids, la largeur de coupe, etc. Cela va aider tout particulier à dénicher le modèle correspondant à ses attentes et à ses besoins. Aussi, il aura le temps de voir les détails de chaque produit avant de passer la commande. À noter que les modèles suggérés dans les grandes surfaces de distribution en France sont très limités, sauf bien sûr auprès de certaines enseignes qui proposent plus de 20 modèles différents.